En 2021, le NACM s’est concentré sur quatre domaines prioritaires.

Améliorer l’accès à la formation des sages-femmes autochtones dans les communautés

En 2020, le NACM a lancé son projet en enseignement de la pratique sage-femme autochtone. Notre but ultime est d’amener la formation des sages-femmes autochtones le plus près possible des besoins; pour ce faire, il faut accroître l’accès à l’éducation dans les communautés. Tout au long de 2021, nous avons donc élaboré un cadre de compétences pour la formation en pratique sage-femme, par et pour les Autochtones. Un appel à manifestations d’intérêt a été lancé, qui a suscité une réponse des plus enthousiastes. Une tournée des communautés a eu lieu pendant l’été, lors de laquelle nous avons choisi notre premier groupe. Nous avons également sélectionné un groupe solide de communautés qui continueront à recevoir des ressources et du soutien du NACM pour se préparer.

Lutte au racisme envers les Autochtones

Depuis la mort de Joyce Echaquan, le gouvernement fédéral organise des rencontres nationales trimestrielles avec ses partenaires autochtones, les provinces et les territoires afin d’engager les parties prenantes dans la mise en œuvre de mesures pour contrer le racisme à l’endroit des Autochtones dans le système de santé canadien. Le NACM a mené ces discussions par le biais du cercle consultatif antiracisme de la Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits (DGSPNI), aux côtés de l’Indigenous Physicians Association of Canada, de la Canadian Indigenous Nurses Association, de l’Association nationale des centres d’amitié, de l’organisme Excellence en santé Canada et de personnel de Services aux autochtones Canada (SAC). En mai, le NACM a organisé une table ronde virtuelle multidisciplinaire sur le racisme à l’endroit des Autochtones dans l’enseignement des disciplines de la santé. Les participants ont discuté des moyens pour soutenir les étudiant(e)s autochtones dans les programmes universitaires; pour favoriser les programmes d’études en santé primaire dirigés par les Autochtones et dispensés dans les communautés; et pour renforcer les relations et les partenariats afin d’améliorer l’enseignement des soins de santé primaires chez les Autochtones. En novembre, un rapport sur la table ronde sera publié. Il établira les orientations stratégiques en santé et en éducation pour répondre aux recommandations 23 et 24 de la CVR, en vue d’une stratégie relative à la main-d’œuvre autochtone en santé.

Revendications : investissement du fédéral dans la pratique sage-femme autochtone

En 2017, le Canada a fait un premier investissement historique de six millions de dollars sur cinq ans en pratique sage-femme autochtone. Le NACM demande que des investissements beaucoup plus élevés soient faits en 2022. Afin que les décideurs puissent constater les incidences culturelles et cliniques positives de la pratique sage-femme autochtone, le NACM doit rassembler des preuves et des informations très solides sur des questions clés comme le rôle des sages-femmes autochtones dans la santé publique; la nécessité d’investir dans leur pratique via une stratégie de ressources humaines en santé dirigée par des Autochtones; la reconnaissance de la pratique sage-femme autochtone par le fédéral; et le travail de protection et de guérison que font les sages-femmes autochtones face à la violence subie dans les communautés, notamment la stérilisation forcée et les femmes disparues et assassinées.

 

Le NACM copréside toujours le comité fédéral interministériel sur la santé et le bien-être des femmes autochtones.

Mobilisation des membres et de la communauté

Le NACM continue de travailler avec les communautés et les nations impliquées dans les projets de démonstration et de développement de la profession sage-femme, en offrant une expertise technique et des ateliers et en élaborant des ressources et d’autres formes de soutien. En 2021, le NACM a publié un nouveau guide – Restoring Midwifery and Birth – pour aider les communautés qui désirent rétablir la pratique sage-femme et les naissances chez elles. Il facilite la compréhension et la résolution de certaines des difficultés qui risquent de se présenter aux communautés et leur offre des idées et de l’espace pour nourrir leurs réflexions. L’élaboration de ce guide a été inspirée par les nombreuses communautés qui s’efforcent de rétablir la pratique sage-femme et les naissances dans leur milieu.