Déclaration de l’ACSF sur les modifications au programme d’éducation à la santé de l’Ontario

15 aout, 2018

image : Molly Cranna

L’Association canadienne des sages‑femmes appuie l’Association des sages‑femmes de l’Ontario (AOM) et est solidaire de sa position qui veut que le programme d’éducation à la santé de l’Ontario doive aborder le sujet des communautés LGBTQ et enseigner aux élèves les notions de sécurité, de connaissance de leur corps et de consentement.

Le gouvernement de l’Ontario entend revenir à un programme d’éducation à la santé désuet qui date d’avant la légalisation du mariage homosexuel et la protection de l’identité et l’expression de genre dans le Code des droits de la personne. Ce plan va à l’encontre de la position de l’Association canadienne des sages‑femmes sur l’inclusion et les droits de la personne et les soins de santé reproductive.

L’ACSF croit que les sages-femmes jouent un rôle essentiel de défense du droit universel aux soins de santé reproductive. Ainsi, l’ACSF appuie l’accès à un programme qui enseigne aux élèves des sujets comme la planification des naissances, la contraception, la prévention et le traitement des ITS, le consentement et la sécurité, et qui inclut les personnes trans, genderqueer, intersexuées et les communautés autrement marginalisées.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire la position de l’Association des sages-femmes de l’Ontario [en anglais seulement]

Vous pouvez également communiquer avec nous :
Eby Heller
Directrice des politiques et communications
email hidden; JavaScript is required

Share This