Sondage des Membres 2018

25 sep, 2018

Sondage des Membres 2018

Le sondage des membres de 2018 a été rendu accessible le 15 mai, marquant le début du processus d’élaboration du prochain plan stratégique triennal. 436 membres, soit 23 % des membres de l’ACSF, ont pris part à l’exercice pour aider le conseil d’administration à déterminer où concentrer les ressources. Une représentation diversifiée issue de presque toutes les provinces et tous les territoires est essentielle pour que le conseil d’administration ait une bonne compréhension des préoccupations de ses membres.

Le dernier sondage des membres de l’ACSF remonte à 2014, alors que 285 membres avaient répondu à des questions concernant les priorités de leur association nationale. Le sondage de cette année présentait une structure semblable à celui de 2014 afin d’aider l’association à suivre les changements de perception au fil du temps. Bon nombre des thèmes principaux de 2014 sont demeurés des priorités selon le sondage de 2018, y compris les objectifs stratégiques, qui ont été classés dans le même ordre de priorité. Parmi les inquiétudes particulières soulevées, les répondants du sondage de 2018 se sont dit préoccupés par le conflit entre la prestation de soins continus et le maintien d’un équilibre travail-vie personnelle, l’intégration de la pratique sage‑femme dans le système de santé et les questions reliées à la rémunération et à la paie.

Sans surprise, les provinces comptant le plus de répondants sont celles ayant le plus grand nombre de sages‑femmes : l’Ontario, la Colombie‑Britannique, le Québec et l’Alberta. Cependant, les provinces de l’Atlantique ont affiché le meilleur taux de réponse, alors qu’elles comptent le plus faible nombre de sages‑femmes. La Nouvelle‑Écosse, en particulier, a connu un excellent taux de réponse de 77 % (7 sages‑femmes sur 9). L’Alberta a aussi eu un taux de réponse élevé, soit 49 % des 115 sages‑femmes. 25 % des membres du NACM ont également répondu au sondage.

Nous remercions tous les membres qui ont répondu au sondage. Vos réflexions et vos idées sont cruciales pour faire avancer la pratique sage-femme au Canada.

Share This