L’Association canadienne des sages-femmes (ACSF) et le National Aboriginal Council of Midwives (NACM), en partenariat avec l’Université McMaster, collaborent dans le cadre d’un projet visant à renforcer la capacité des sages-femmes à reconnaître et à répondre à la violence familiale. Le projet de trois ans est centré sur le développement de matériel éducatifs, de formations continues et de ressources pratiques. À travers ce programme, nous visons à toucher des milliers de sages-femmes et leurs clients, avec la possibilité de toucher jusqu’à 18 000 personnes par an. Le projet est financé par l’Agence de la santé publique du Canada.

Publications

Lisez le Rapport du sondage d’évaluation des connaissances et découvrez les défis auxquels font face les sages-femmes concernant la violence familiale.

Lire la suite >

Apprendre

Explorez notre série d’ateliers de développement professionnel ainsi que le cours offert aux étudiant.e.s sages-femmes pour reconnaitre et répondre à la violence familiale.

Lire la suite >

Ressources

Découvrez des ressources cliniques et des outils pour vous aider à mieux servir vos clients et vos communautés à travers votre pratique.

Lire la suite >

À propos du projet

Le programme d’éducation, les ateliers de développement professionnel, ainsi que les ressources cliniques de ce projet ont été élaborés à l’aide du projet VEGA (Violence, Éléments factuels, Guidance, Action) une plateforme de ressources éducatives et de lignes directrices pancanadiennes fondées sur des données probantes. Ces ressources ont été conçues en collaboration avec 22 organisations nationales, et avec l’appui financier de l’Agence de la santé publique du Canada. Le projet VEGA cible trois principaux types de violence familiale : la maltraitance envers les enfants, la violence conjugale et l’exposition des enfants à la violence conjugale.

Nous contacter

Pour plus d’informations sur le projet Les sages femmes reconnaissent et répondent à la violence familiale, veuillez contacter Elvira Truglia, Chef de projet, Application des connaissances (Prevention de la violence basée sur le genre) :