Aller au contenu

À propos de l’ACSF

Depuis 2001, l’Association canadienne des sages-femmes (ACSF) et le National Aboriginal Council of Midwives (NACM) font la promotion du rôle essentiel des sages-femmes en matière de santé sexuelle, reproductive et néonatale. Nous travaillons à tous les niveaux, que ce soit en opérant des changements dans la législation et le financement, en renforçant les associations régionales et en offrant des outils et des possibilités d’apprentissage aux sages-femmes.  

Reconnaissance territoriale de l’ACSF

Reconnaissance territoriale

Le siège social de l’ACSF se trouve sur le territoire traditionnel et non cédé de la Nation Kanien’kehá:ka, membre de la confédération Haudenosaunee. Nous reconnaissons Kanien’kehá:ka comme gardienne des terres et des eaux de Tiohtiá:ke (Montréal), longtemps un lieu de rassemblement pour diverses Premières Nations, notamment les Algonquins-Anishinaabe, les Atikamekw et les Hurons-Wendat.

Nous reconnaissons la violence causée par la colonisation et nous nous engageons à apprendre et à œuvrer en faveur de la réconciliation par des relations bilatérales, respectueuses et collaboratives avec les communautés et les organismes autochtones.

Protocole d’entente entre le NACM et l’ACSF

Au cours des 14 dernières années, l’ACSF et le NACM ont soigneusement cultivé une relation de collaboration, avec la conviction que de véritables partenariats entre prestataires de soins de santé autochtones et non autochtones permettront d’améliorer la santé des familles autochtones. L’ACSF reconnaît ses responsabilités dans la reconstruction des nations autochtones et effectue ce travail en s’appuyant sur les conseils du NACM.

https://indigenousmidwifery.ca/sites/indigenousmidwifery.ca/wp-content/uploads/2017/12/NACM_CAM_MoUFINAL260517.pdf

Racisme envers les Autochtones et perturbation du colonialisme

Centre de collaboration nationale de la santé autochtone (CCNSA)
Le Centre de collaboration nationale de la santé autochtone est une organisation autochtone établie en 2005 par le gouvernement du Canada et financée par l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC). Sa mission est d’aider à améliorer la santé publique et à assurer l’équité en matière de santé pour les Premières Nations, les Inuits et les Métis grâce à l’application et l’échange de connaissances.
https://www.ccnsa.ca/fr/default.aspx?sortcode=1

Yellowhead Institute

Le Yellowhead Institute est un centre de recherche et de formation autochtone rattaché à la faculté des arts de l’Université métropolitaine de Toronto. L’institut met de l’avant la philosophie et les voix autochtones qui proposent des alternatives au colonialisme de peuplement dans le Canada contemporain. Bien ancré dans les réseaux communautaires, le Yellowhead Institute offre des ressources critiques et accessibles pour encourager la réappropriation des territoires et de la vie autochtones. En anglais seulement.

Événements en ligne, recherche, activités et outils de formation et vaste bibliothèque.
https://yellowheadinstitute.org/

Trousse d’outils pour les alliées aux luttes autochtones
Publiée par le RÉSEAU de la communauté autochtone à Montréal, cette trousse est un excellent outil pour les gens et les organisations qui veulent examiner leurs préjugés et mettre en branle des stratégies porteuses de changement. Disponible en français et en anglais.
https://reseaumtlnetwork.com/wp-content/uploads/2019/02/Trousse.pdf
https://reseaumtlnetwork.com/fr/accueil/

Rédiger votre propre reconnaissance terrotoriale

Si vous souhaitez rédiger votre propre reconnaissance de terrain, voici quelques ressources utiles.

Le bureau des affaires autochtones de l’Université Memorial propose une excellente ressource sur les reconnaissances territoriales, la décolonisation et les protocoles connexes. En anglais seulement. (https://www.mun.ca/indigenous/resources/territory-acknowledgement/)

Amnistie Internationale : Activism Skills: Land and Territory Acknowledgement

Une ressource bien pensée avec une carte du monde pour repérer les territoires autochtones. En anglais seulement.

Raven Trust : Land Acknowledgments : From Recitation to Real

Cinq approches pour vous permettre de créer un énoncé de reconnaissance territoriale authentique et sincère. En anglais seulement.

https://raventrust.com/wp-content/uploads/2021/06/LandAcknowledgementGuide.pdf

L’avenir – Le plan quinquennal de l’ACSF

  • Notre objectif ultime : offrir à toutes et à tous un accès équitable à d’excellents soins de santé sexuelle, reproductive et néonatale prodigués par des sages-femmes.
  • Ces trois piliers nous permettront d’y parvenir : défense de la profession, renforcement des associations et promotion de l’excellence.  
  • Nos processus décisionnels sont dorénavant guidés par l’égalité, la responsabilité, le respect et l’intégrité.

Le nouveau plan quinquennal de l’ACSF est notre plan d’action pour faire croître la profession. Pour en savoir plus sur ce plan et sur ce qu’il signifie pour la profession et pour vous, consultez le Rapport annuel 2021.

Ou téléchargez le pdf (anglais seulement)

Rapport annuel

Pour constater le chemin parcouru, nous vous invitons à explorer les rapports des années précédentes :

Politiques

En plus de nos trois piliers et de nos valeurs fondamentales, nous avons également des politiques pour nous guider dans notre prise de décision.

  • Politique contre la corruption et la fraude : La fraude, le soudoiement et la corruption ont un effet disproportionné sur les personnes pauvres et les plus vulnérables dans le monde, ainsi que sur les femmes. Ces activités criminelles détournent les ressources de leurs destinataires, augmentent le coût des services publics de base, sapent la croissance économique et font obstacle à la réduction de la pauvreté. 
  • Politique de protection contre l’exploitation et les abus sexuels : Le but de cette politique est de préciser l’approche de l’ACSF quant à la prévention de l’exploitation et des abus sexuels, ses attentes à l’égard des personnes qui la représentent et sa manière d’intervenir si un problème surgit.

Énoncés de principe

Les énoncés de principe de l’ACSF définissent notre position sur des questions importantes concernant la santé sexuelle et reproductive, allant de la lutte au racisme aux conditions de travail. Ces énoncés permettent de faire évoluer la conversation et la législation dans le but d’offrir un accès équitable et universel à d’excellents soins de santé sexuelle, reproductive et néonatale prodigués par des sages-femmes.

  • L’interruption de grossesse par les sages-femmes L’accès à une l’interruption de grossesse (IG) sécuritaire et légale est un droit fondamental et la pratique de l’IG et le suivi post-IG font partie du rôle des sages-femmes au Canada. Le sexisme, le colonialisme, la pauvreté, le racisme, le capacitisme, l’hétérosexisme et le cissexisme créent des inégalités d’accès à l’IG au Canada. Le manque d’accès en zones rurales, les barrières linguistiques et la perception du risque par les professionnels réduisent également l’accès rapide à l’IG. L’ACSF soutient les sages-femmes canadiennes qui offrent déjà l’IG et des soins post-IG de même que celles qui travaillent à intégrer ces soins dans leur pratique; elle appelle les sages-femmes et tous les professionnels en santé reproductive à travailler pour assurer l’accès à l’IG au Canada.
  • Soins offerts par les sages-femmes, vaccination et choix éclairé : L’accès à l’information ainsi que l’accès aux services de vaccination sont des principes des droits humains et que l’amélioration de cet accès de façon sécuritaire et équitable est importante pour la santé et le bien-être de nos communautés. En participant davantage au partage d’information sur la vaccination et à la prestation de services de vaccination, les sages-femmes amélioreront la santé et le bien-être de leur clientèle.
  • La lutte au racisme à l’endroit des Autochtones : L’ACSF condamne vivement la stérilisation forcée, contrainte et non volontaire des Autochtones. Nous condamnons également sans réserve la surreprésentation des bébés et enfants autochtones pris en charge par les services de protection de l’enfance dans le pays et la pratique des alertes à la naissance. Finalement, nous condamnons fermement l’évacuation systématique et généralisée des personnes enceintes pour leur accouchement et demandons le retour de services permettant de ramener les naissances dans toutes les communautés autochtones.
  • La vaccination contre la COVID-19 pour le personnel de santé : Les preuves sont claires : les vaccins sont sécuritaires et la vaccination aide à prévenir la morbidité et la mortalité associées à une infection à la COVID-19. Nous sommes en faveur de la vaccination contre la COVID-19 et recommandons que toutes les sages-femmes se fassent vacciner.
  • Soins de santé génésique : L’ACSF reconnaît que les soins de santé génésique ainsi que l’accès en temps opportun à ces derniers sont un droit de la personne. L’ASCF s’engage à assurer un accès universel aux soins de santé génésique pour toutes les personnes, au Canada et dans le reste du monde.
  • Modèle canadien de pratique sage-femme : Les sept principes fondamentaux du modèle canadien de pratique sage-femme sont : l’autonomie professionnelle, le partenariat, le choix informé, la continuité relationnelle et des soins, le choix du lieu d’accouchement, la pratique fondée sur des données probantes et les soins en collaboration. Cette déclaration se veut une référence pour le public, les sages-femmes, les décideurs, le gouvernement, les professionnels de la santé, les formateurs et les individus, dans des buts de recherche, de formation, de réglementation, de collaboration et de perfectionnement professionnel.
  • Énoncé sur l’inclusion et les droits de la personne : Nous nous engageons à inclure les communautés trans, queers et les personnes intersexuées et marginalisées au cœur de notre dialogue et assurer que les déclarations, les actions et tous les aspects du travail de l’ACSF soient inclusifs. Ces priorités ne sont pas établies selon les besoins de la majorité, mais plutôt selon l’importance de l’intégration de toutes les personnes.
  • L’accouchement planifié à domicile : L’ACSF reconnaît que les accouchements planifiés à domicile pour des femmes en santé sont sécuritaires et que la définition de sécurité dans le cadre des soins de maternité inclut la sécurité physique, mais aussi une sécurité émotionnelle, culturelle et spirituelle, dans le respect des valeurs propres à chaque femme, en ce qui a trait à son bébé, sa famille et à elle-même.
  • Pratique sage-femme et accouchement normal : L’ACSF estime que la contribution des sages-femmes dans les efforts interdisciplinaires de promotion de l’accouchement normal est essentielle et permet de diminuer l’anxiété qui accompagne souvent, de nos jours, les soins de maternité. La confiance envers le processus normal de l’accouchement fait partie intégrante de la philosophie et de la pratique des sages-femmes, du langage qu’elles utilisent et des soins qu’elles offrent aux femmes.
  • Allaitement (anglais seulement) : ACSF défend l’allaitement maternel en tant que méthode optimale d’alimentation du nourrisson, qui présente des avantages considérables pour la mère et l’enfant, et reconnaît sa valeur globale et son importance pour la santé publique. L’ACSF appuie les recommandations selon lesquelles les nourrissons devraient être exclusivement nourris au sein pendant les six premiers mois de leur vie et que l’allaitement devrait idéalement se poursuivre après l’introduction d’autres aliments.
  • Césarienne facultative (anglais seulement) : L’ACSF s’allie à la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada en affirmant que l’accouchement vaginal est clairement la naissance la plus sûre pour la plupart des femmes et des bébés, et que la césarienne sur demande aura des conséquences sociales et financières désastreuses pour la santé au niveau international. Présenter des interventions telles que la césarienne comme des « options » place les prestataires de soins de maternité et les femmes dans une relation consumériste, et traite l’accouchement comme un problème à résoudre plutôt que comme un processus à respecter.

Les énoncés de principe de NACM, entièrement endossé par l’ACSF

  • Évacuation pour l’accouchement (anglais seulement): NACM condamne fermement l’évacuation systématique et générale des femmes enceintes pour l’accouchement et exige le retour des services d’accouchement dans toutes les communautés indigènes. Il est inacceptable que des personnes doivent quitter leur communauté et se rendre dans de grands centres, généralement situés dans le sud, pour avoir accès à des services de soins de maternité.
  • Appréhensions d’enfants indigènes (anglais seulement) : NACM reconnaît que la surreprésentation des enfants indigènes dans les systèmes de protection de l’enfance est alimentée par une société occidentale qui ne peut pas répondre efficacement aux défis permanents des familles indigènes créés par le racisme et la colonisation.
  • Stérilisation forcée et contrainte des peuples autochtones (anglais seulement) : Le National Aboriginal Council of Midwives (NACM) condamne fermement la stérilisation forcée, contrainte et involontaire des peuples autochtones. Ces procédures répréhensibles sont fondées sur des lois, des politiques et des idéologies eugénistes qui sont racistes, sexistes, capacitistes et classistes. La stérilisation forcée, contrainte et involontaire n’affecte pas seulement les peuples autochtones à titre individuel ; elle constitue une attaque contre nos familles, nos communautés et nos nations et s’inscrit dans la longue histoire de colonisation et d’assimilation du Canada.

Énoncés de principe communs

  • Soins maternels en milieu rural : Les Canadiennes méritent des soins de maternité de qualité peu importe l’endroit où elles demeurent, que ce soit en région urbaine, rurale ou éloignée. Chaque fournisseur de soins doit travailler à élaborer et à maintenir des modèles de soins de maternité adaptés aux communautés
  • Les infirmières et les sages-femmes collaborent aux soins centrés sur le client (anglais seulement) : Le CNA, l’ACSF, et CAPWHN considèrent que le développement de modèles interprofessionnels et de collaboration pour la prestation de services de santé est important pour améliorer l’accès aux soins maternels primaires. Les sages-femmes et les infirmières travaillent fréquemment ensemble, se complètent et apprennent les unes des autres, et comprennent et valorisent leurs rôles et expériences respectifs.
  • Allaitement (anglais seulement) : L’ACSF et le CNA se joignent à l’appui de la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant de l’Organisation mondiale de la santé. Tout en soutenant le droit d’une femme à décider de la méthode d’alimentation de son enfant, les sages-femmes et les infirmières autorisées du Canada sont d’ardents défenseurs de l’allaitement maternel et travailleront avec leurs clients, d’autres professionnels de la santé et les décideurs publics de tous les secteurs, au besoin, pour encourager l’allaitement maternel réussi.
  • Protection de la responsabilité des sages-femmes et des médecins (anglais seulement) : Les modèles nouveaux et évolutifs de prestation de soins de santé ont augmenté la possibilité pour les médecins, sages-femmes et autres prestataires de soins de santé d’être tous impliqués dans le traitement d’un même patient. Cela renforce inévitablement la nécessité pour les professionnels de la santé de s’assurer qu’ils disposent individuellement d’une protection adéquate en matière de responsabilité professionnelle personnelle.

Conseil d’administration

L’ACSF est dirigée par des représentantes de chaque province et territoire du Canada.

Alberta : Chelsea Miklos, SF
Colombie-Britannique : Alyson Jones, SF
Manitoba : Sarah Davis, SF
Nouveau-Brunswick : Brittany Stairs, SF
Terre-Neuve-et-Labrador : Brianna Thompson, SF
Territoires du Nord-Ouest : Heather Heinrichs, SF
Nouvelle-Écosse : CJ Blennerhassett, SF
Nunavut : TBA
Ontario : Jasmin Tecson, SF
Île-du-Prince-Édouard : Joyce England
Québec : Josyane Giroux, SF
Saskatchewan : Jessica Bailey, SF
Yukon : Kathleen Cranfield, SF
Coprésidentes du NACM : Brenda Epoo, SF & Claire Dion Fletcher, SF
Rep. des étudiantes : Katrina Thiessen

Comité exécutif

Présidente : Alix Bacon, SF
Vice-présidente : Elizabeth Brandeis, SF
Secrétaire : Trish Langley Frempong, SF
Trésorière : Sara Wolfe, SF

Directrice exécutive : Tonia Occhionero

L’importance d’être membre de l’ACSF

Être membre de l’ACSF, c’est prendre position et affirmer que vous croyez en un avenir meilleur; c’est appuyer notre vision d’un accès équitable et universel à d’excellents soins de santé sexuelle, reproductive et néonatale prodigués par des sages-femmes; c’est croire en nos valeurs communes d’équité, de responsabilité, de respect et d’intégrité.

Membres étudiantes

En tant qu’étudiante, vous pouvez être un vecteur de changement. Vous êtes les prochaines sages-femmes. Vous êtes essentielles au succès de la profession.